• Module de Recherche

Panneau

Permanences juridiques à la Bourse du Travail

  Les permanences juridiques se font sans rendez-vous. Le lundi de 8h45 à 12h...

NVO

Lien vers le site NVO         ...

Formation syndicale

    Vous trouverez le plan de formation 2022 ainsi que les fiches d'in...

Emploi industriel

Moteur d'avenir pour tous

En Gironde, le développement des emplois et du secteur industriel est devenu un enjeu majeur des mobilisations.
 
En effet, le secteur est industriel  a un rôle d'entraînement majeur pour l'économie girondine.  Avec plus de 64000 emplois, la présence de grands groupes privés ou publics (Dassault, Ford, EADS, AIA...),  un fort réseau de sous-traitants dynamiques,  il  est générateur de capacités de recherche et de développement, d'investissements productifs dans toute ses dimensions (production, formation...), d'emplois induits dans tous les secteurs : commerce, santé, construction, services publics.
 
Par sa capacité de création de richesses, il contribue pleinement au financement de notre protection sociale, de nos collectivités locales, de l'aménagement de nos territoires.

Ainsi, FORD, 1er groupe industriel de Gironde, représente  à lui seul 2 000 emplois directs, 10 000 emplois induits,  8,3 millions d'€ de taxe professionnelle pour la CUB. L'avenir du site de Blanquefort est donc un enjeu pour l'ensemble des salariés.
 
Aujourd'hui, les grands groupes veulent nous faire croire qu'il n'y aurait pas d'autre choix que de restructurer, délocaliser, externaliser, étouffer les réseaux de sous-traitants, réduire les salaires, précariser l'emploi  pour être "compétitif".  Les politiques publiques ne font d'ailleurs qu'accompagner ces orientations aux travers d'exonérations de charge, d'aides a l'emploi...
 
En fait, toutes les statistiques attestent que ces grands groupes n'ont jamais autant réalisé autant de profits : +23% de dividendes versés aux actionnaires du CAC 40. Ceux sont en fait les exigences de rentabilité maximum qui pèsent sur le secteur industriel et son développement.
 
La CGT agit pour une nouvelle politique industrielle, s'appuyant sur nos atouts et savoir-faire, une politique indispensable pour le développement économique et social.
 
C'est l'ensemble des salaries de la Gironde qui ont intérêt, à partir de leur vécu, de leurs revendications, à se mobiliser, à se rassembler sur la base de convergences nouvelles pour le développement industriel,  l'emploi qualifié.

Propositions de la CGT

  • Investir dans le potentiel industriel, la recherche, et le développement (sur les 569 milliards d'€ dont disposent les entreprises, seuls 20% sont réinvestis).
  • Développer les capacités humaines, les salaires, sécuriser vraiment les parcours professionnels.
  • Elaborer une politique d'embauches et de formation audacieuse.
  • Instaurer de nouveaux droits d'interventions pour les salariés et leurs représentants dans les choix de gestion des entreprises. Création de comités inter-entreprises donneurs d'ordres / sous-traitants et services aux entreprises.
  •  Contrôler et réorienter les fonds publics en fonction de leur utilité en terme de créations d'emplois, de politique salariale.

Actualités dans les Espaces...

Dossiers

Nous avons 719 invités et aucun membre en ligne

FacebookGoogle BookmarksRSS Feed